Hirsute, les expressions libres et énervées

Internet est essentiellement la possibilité des rencontres entre des êtres/néants, généralement effrayés par les colères, bouleversés par la liberté et terrorisés par les violences verbales... Ne cherchons pas à écrire.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Niché, p'tain pé ertare et la chômage j'ai pas essayé de fa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Niché, p'tain pé ertare et la chômage j'ai pas essayé de fa   Dim 15 Juil - 3:46

Niché, p'tain pé ertare et la chômage j'ai pas essayé de faire mieux que me planté de chemin ya le gendarme avec sa fiente dans le slip, ses petits sourires avec sa dents pourries noires un peu marron le fleuve qui passe vite sous le pont éclairé par les con-tribuables la nuit. Je suis français de base, françois de baise au barbecue/bivouac avec la salope rebeu surmaquillée, le black pas trop plaquette à peine grosse queue qui éjac comme le cochon sur les poils de ma cuisse pliée sur le sable froid du clair de lune?. Mes lunettes, les minettes, les tortillages de fions tranquilles sur la r'n'b de pute furtado ou l'cinoche à Brad pute ou ces truc-là. L'cognac pour faire hip-hop. Les capotes pour faire pipe propre?? Un mois à Cavalaire, le sandwich "Branlette" ou "turlutte"... Les baston de nuit à la sortie du Zim's Cergy night club... Tu r'veux un toast...? LEs tos et leurs bars à fagnons et à Porto dégueu près d'la digue à dondaine. Attend. Les cul gros des putes blanches en chaleur, les filles de soixante-huitards sarkozystes qui s'font peler l'gland par des salopes noires d'la Seine Saint-Pourri... Les morceaux de House insupportables au Teknival de la base militaire de ta mère. Les nuits en caravanne à chercher le trou d'une chatte, à reluquer la bouche qui ronfle d'la cousine à peine femme. Se finir au Ricard et au Cerrone. Se lâcher avec du sperme/giclette/pourries sur l'coin d'la gueule et du Sinclar pas clair, la queue carrée dans l'con d'la mère à Martin, le fils de Fiona, la soeur de ta mère la pute... Les journées en 4-21, les matinées en Zodiaque, les grosses pelles langues sèches, les "cunnis" chattes râpe à gruyère... Les pipes quand on est pas pédé mais qu'on adore quand même. Les douches communes. Les chiottes turques, les grandes sauterelles qui testiculent l'enculent gesticulent leurs fesses pleines de schlasses dégueulasses, rouges autour et blancs au milieu. Criiii... Stak! L'pue sur l'miroir des chiottes à la boîte bidon. Béh. R'goûte l'vomi puant sur l'bout l'index. Gant ttui opiuyithiop. Thiop!

Andy Verol

_________________
Le moindre de vos dons m'aidera à arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andy-verol.blogg.org
 
Niché, p'tain pé ertare et la chômage j'ai pas essayé de fa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epreuve rectangulaire en étain "réglement pour les boues et lanternes 1666"
» Jeanfi vous présente son blog : le miroir sans tain
» De la soudure à l'étain et de l'épluchure d'oignon!
» 2ème plat d'étain
» Certificat de baptème sur entier Pétain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hirsute, les expressions libres et énervées :: Ecrire contre le monde entier :: Ici vos textes de tarés-
Sauter vers: