Hirsute, les expressions libres et énervées

Internet est essentiellement la possibilité des rencontres entre des êtres/néants, généralement effrayés par les colères, bouleversés par la liberté et terrorisés par les violences verbales... Ne cherchons pas à écrire.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On s'arme jusqu'aux dents, les couilles, le crâne qui fait m

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: On s'arme jusqu'aux dents, les couilles, le crâne qui fait m   Lun 16 Juil - 20:20

On s'arme jusqu'aux dents, les couilles, le crâne qui fait mal, vraiment mal, le vin, le cognac, pas d'shit hier juste quelques traits amoniaqués, les boules, les ganglions gros sous les bras, douloureux... ... l'impression d'envie de pisser en permanence... Le souvenir d'avoir partagé le goulot avec ce SDF dégueulasse avec le pue sur le coin de la lèvre. Cracher. Molarder à la maison. Ecouter des trucs où les gars parlent d'flingues, parlent de me tuer, moi l'blanc puant, l'ivrogne, me cogne la gueule sur le mur. On s'est serré la pogne. LE soleil qui cogne, la pluie/orage qui bastonne... Dans la foulée. Un air funky assez dark. Dans le parc, je marche gueule-de-bois, je marche douleur, douleur m'effleure pas, me la joue killer... La migraine assassine. La pine raide sans raison. Honte au passage de cette pétasse trop jeune. Les veines du front qui font boom boom eh! boom boom! eh! Tout en retenue. LEs pas saccadés l'tueur. Les mots n'importe qui s'laissent qui s'succèdent sucent cèdent aussi entr'les dents. Putain pas maint'nant.

ç a fait rire qui ça. LA maladie. L'alcool qu'on déverse dans le corps. On te reproche de boire maintenant. On te reproche méchamment de fumer, de t'empiffrer, de te mettre des objets dans le cul... On t'repproche de pas travailler. On te comprend pas quand tu t'mets à gueuler comme une bête contre les mecs/suce/étude et queue au bout d'la langue. C'est assez sérieusement. C'est vraiment comme ça. L'abandon. Le don de soi à l'alcool, à l'existence molle, l'intense... LE blowjob echoué... La bite du SDF puait la viande faisandée. C'est vrai. Puait ça. Rien d'autre. C'était comme sucer une escalope d'salope de dinde périmée... L'alcool te fait faire ça. Ta gueule... T'as la gueule dans l'cul. Dans son cul. Il te dit de lui malaxer les couilles en lui léchant son anus terreux... Non!

Je crache, re-crache dans la baignoire. La salive jaune et rouge, un peu marron. Sourire. C'est le journal d'20 heures bientôt. Y apire ailleurs paraît-il...




http://andy-verol.blogg.org/

_________________
Le moindre de vos dons m'aidera à arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andy-verol.blogg.org
 
On s'arme jusqu'aux dents, les couilles, le crâne qui fait m
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'aux Dents, la comédie musicale d'Emmanuel Lenormand
» [Universal] Les Dents de la Mer : la saga
» L'égalité homme/femme : jusqu'où ira l'hypocrisie ?
» Rocky Balboa : Une légende s'écrit jusqu'au dernier round.
» L'arme d'un marchombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hirsute, les expressions libres et énervées :: Ecrire contre le monde entier :: Ici vos textes de tarés-
Sauter vers: